Tableaux

« Z » acrylique/toile 80x80cm 2012

"Z" acrylique/toile 80x80cm © Christian LEROY 2012« Z » est un tableau inspiré de l’incroyable similitude de deux destins au même nom, celui du cargo abandonné Antigone Z et celui de la jeune Antigone, aux multiples évocations dont la fameuse tragédie écrite par Jean Anouilh en 1944.

Ils ont dit non …

En avril 2012, au port de Douarnenez, les 10 marins du cargo frigorifique de 78 m de long baptisé Antigone Z, ont lutté pendant des mois afin d’être payés par leur armateur et de pouvoir rentrer chez eux. Mais le destin d’Antigone Z ne s’arrête pas là, aujourd’hui le bateau est livré aux pillages et dégradations de toutes sortes.

… Elle aussi, a dit non.

Rebelle face à son oncle Créon, roi de Thèbes, Antigone symbolise la résistance qui s’obstine malgré les dangers encourus. Condamnée par sa propre famille, elle se suicidera dans sa cellule.

(In)vulnérabilité

Dans ces deux histoires, les points communs sont nombreux. L’illusion du pouvoir (armateur / roi) et de l’invulnérabilité (navire / royaume) face à une réalité si fragile et pourtant héroïque. Comme dans la tragédie classique, leur destin est écrit, les deux Antigone(s) sont vouées à l’abandon et à la mort.

« Cela prend l’eau de toutes parts, c’est plein de crimes, de bêtise, de misère. (…) Il n’y a plus que le bateau qui ait un nom et la tempête. » Cette phrase extraite d’un des monologues de Créon est d’autant plus forte que le 8 décembre 2012, des militants CGT ont recouvert de peinture noire le nom du bateau afin d’attirer l’attention sur la problématique des abandons de navires.

Pour moi, il était donc important de pérenniser les NON et NOM d’Antigone, avec ou sans « Z »…